MKSIM.

Brit bikes, classic surfing and style
Blog

THE ABSOLUTELY INSANE 2017 FLORIDEAH SWAMP FEST

À l’époque ou j’étais bmxement très actif (la belle époque), ma jam de rêve, dans la Props 51, c’était la FBM GHETTO STREET COMP. Un évènement r&r bien dégueulasse comme seul le BMX pouvait faire.

Et bien en digne héritier de cette jam, voici la FLORIDEAH SWAMP FEST avec tout son lot de conneries incroyables. Traversée de marais en rail, open loop, spine de la mort et compagnie. Tuerie underground. Enjoy.

KFC

Voici l’anecdote du jour.

Il y a un moment que j’avais l’idée en tête d’aller prendre une photo de ma Motobécane devant l’église. Ça collait super bien et la lumière était cool. Et puis c’est mon village et j’aime bien mon village.

Donc j’y emmène ma moto, je prend mes photos, tout va bien. Je fais du mieux que je peux en rêvant d’avoir eu le talent pour prendre la moto au premier plan et les vitraux en lumière au second.

BREF, je rentre chez moi, à moins d’un kilomètre de là, et puis il fait beau, j’suis content, la moto tourne enfin super bien et elle fait un bruit du diable. J’ouvre un petit peu.

Mais d’un coup j’entend un bruit bizarre. Comme un bruit de sirène… Je me retourne, TADAAA, voiture banalisée derrière, du bleu marine dedans. Et meeeeeerde.

Le temps de m’arrêter sur un bout de trottoir je réfléchi. Je pense que là, je vais manger chaud. Et y’a de quoi.

Donc en tshirt, pas à 50 kmh, pas de gants, casque non homologué, ni gilet jaune, ni phare, ni feux, ni de plaques d’immatriculation et j’en passe. Je pose la moto le long d’un mur.

-Bonjour, carte grise et assurance de la moto s’il vous plait

-Bonjour. J’ai rien du tout…

-Monsieur vous circulez sur la voie publique je vous signale

-Messieurs… Bon je vous explique, je sais bien mais là je sors juste de chez moi pour essayer la moto mais normalement elle va pas rouler sur route, c’est pour ça que j’ai rien. Mais j’ai tout chez moi. J’habite là bas si vous voulez on y va et je vous montre tout ça.

-… ok, c’est où ?

Bon merde. Je suis pas sorti d’affaire mais c’est mieux que rien.

Donc je rentre en poussant et voila mes nouveaux copains dans la cour, qui descendent avec leurs fusils et rentrent dans le garage. Je fouille et donne la paperasse.

-D’accord. La plaque c’est pas censé être amovible et un rétro ça serait le minimum Monsieur.

-Oui.. Je sais bien mais là c’est exceptionnel je vous ai dit…

-Oui. Je me doute que c’est pas soumis à toutes les restrictions actuelles mais vous pourriez faire un effort. Pour cette fois c’est bon mais faites attention. Bonne journée Monsieur.

Et il me redonne mes papiers. Voilà. Chance monstrueuse.

J’tombais sur un mauvais numéro je sais pas où ça m’aurait mené. Mais là vraiment, le mec sympa.

Donc à tous les scandeurs de ACAB et j’en passe, je confirme mon point de vue de ne jamais généraliser.

Je suis déjà tombé sur des cowboys et pris cher, je dis pas le contraire, mais ça arrive aussi que ça se passe bien. Et ça fait toujours plaisir.

Parce que je pourrais aussi vous raconter la fois, où on s’est fait arrêter alors qu’on roulait sans casque dans la campagne du Maine et Loire par un joli jour de mois d’Aout…

MOTOBECANE B3 – 1931

Comme promis, voici les photos de ma MOTOBECANE B3 de 1931 terminée. C’est donc le fameux bloc b monocylindre latéral de 250 cm3. Il est « unit », particularité de l’époque face à la concurrence utilisant encore une boîte de vitesse séparée. Cadre rigide et fourche parallelo. Je l’ai récupérée chez HOUND MOTORCYCLE en octobre 2016 et elle a été bouclée en quasiment 1 mois et demi. La semi-restauration qu’elle avait eu laissant vraiment à désirer, c’était vraiment la base parfaite pour tout enlever sans remord et lui donner un look de racer d’avant guerre.

Peinture décapée, garde boue arrière changé, moteur démonté et refait entièrement. Il était remplit d’eau et de boue, la bougie n’était pas la bonne et il manquait 1 vitesse sur les 3. Mais elle tournait ! La fourche à été révisée, les roulements de directions changés, le pot ressoudé.

La selle d’origine avait déjà un bon potentiel et une superbe patine. Pas celle du passager…

Cure d’amincissement totale.

Inversion de commande de frein arrière, nouveaux cales pieds et ajustement du nouveau garde boue offert par HOUND MOTORCYLE.

Beaucoup de travail sur le réservoir, autant pour l’extérieur que pour l’intérieur. Le robinet laiton d’origine a été sauvé par la famille BODIN.

Le résultat. J’ai conservé le magnifique ENGLEBERT d’époque à l’arrière mais changé le pneu avant pour un traditionnel « ligné ».

Un super projet d’hiver simple et peu onéreux. L’objectif principal étant de pouvoir participer à diverses épreuves historiques.

GRRC MEMBERS MEETING

Dimanche en fin d’aprèm j’ai pu regardé le streaming du 75ème meeting des membres du Goodwood Road and Racing et la Pierpoint Cup était INCROYABLE. On se doutait que ça finirait pas très bien et ça c’est pas très bien fini mais quel spectacle !

Cela à DEFINITIVEMENT scellé mon amour pour les Falcon Sprint de 63.

A ne pas manquer non plus la bravoure des mecs en pre war.

stirling moss

La photo parle d’elle même

Bonneville 69

Pas trop fan des Bonnies, le cliché de base de la Triumph, mais celle ci attation les yeux. Ex Triumph MC Owner DK, on a du chrome a gogo et des bons détails qui vont bien. Mise à part la couleur, un super brêlon.

Dispo au magasin.

« Les guidons hauts » approved !

Photos via la page du Hound

Buddy Elmore

via


SPANNER